Stérilisation par autoclave

    Stérilisation par autoclave

    La stérilisation autoclave utilise la vapeur d’eau saturée sous pression. Ce traitement est employé principalement dans le secteur médical et dans les établissements de recherche en microbiologie. Les pièces et les matériaux usinés qui résistent à la chaleur utilisés dans les laboratoires de contrôle et d’essai,  sont aussi stérilisés par autoclave.

    Avantages de la stérilisation à vapeur

    Le traitement à l’autoclave est le procédé le plus efficace pour détruire les germes. De nos jours, il n’existe pas de méthode de stérilisation plus sûre que celle-ci, utilisant la vapeur d’eau saturée sous pression. Son fonctionnement est simple : la vapeur d’eau se condense sur l’objet ou le produit à stériliser en libérant de l’énergie. Cette énergie produite induit une destruction complète des micro-organismes et des agents infectieux.

    Cycle du traitement à l’autoclave

    Il comporte quatre étapes distinctes : la montée en température, l’équilibrage, la stérilisation et le refroidissement.

    • Phase de montée en température : il s’agit de la première étape pendant laquelle l’air, situé à l’intérieur de l’autoclave, s’évacue. Il est chassé de son habitacle et, la vapeur d’eau saturée sous pression, prend sa place. L’évacuation de l’air a lieu de façon très progressive, par paliers. Lorsque l’air est complètement évacué, la vanne correspondante se ferme.
    • Phase d’équilibrage : à la fin de cette étape, l’objet ou le produit à stériliser, sous l’action de la vapeur d’eau, arrive à la température qu’il doit atteindre en chacun de ses points.
    • Phase de stérilisation : arrive alors le stade de la stérilisation à proprement parler. Sa durée varie selon la quantité de germes et la température du traitement. Le plus couramment, c’est un traitement à 121°, pendant un quart d’heure, qui est mis en œuvre. Il faut savoir que pour détruire ou désactiver les prions, il faut pratiquer une stérilisation autoclave à 132-134°, pendant une demi-heure minimum, et en utilisant 3 bars de pression.
    • Phase de refroidissement : elle constitue la dernière étape du processus.